Friday, March 15, 2013

Badabim Bada Boom!

Après tout ce bon temps, fallait bien mettre la main à la pâte... Laver les cordes du
bateau, réorganiser nos trucs, reficeler les cordes, laver le bateau et inspecter un
peu tout autour pour s’assurer que tout fonctionne à merveille. Nous avons constaté
que les poulies à l’intérieur du mât étaient coincées et mal organisées. On s’est cassé
la tête pas à peu près! Les poulies internes étaient inaccessibles.
Il a fallu tout démonter le système et tout réinstaller le cordage. Mon expérience
de planche à voile m’a bien aidé pour comprendre la logique des poulies. Il nous
manquait des outils, donc notre radio call nous a bien aidé. On a pu faire un appel à
tous pour nous faire prêter des outils par le bateau Hydroquest (thank you guys!)
Tout ce tralala a duré toute la journée et même jusqu'à 10 heures pm.

On n’a quand même pas mis notre belle vie de côté... Alors tout de suite après notre
travail acharné, on est allés prendre une pause dans le spa du méga hôtel voisin.
Résider dans la marina nous y donne accès gratuitement.

Badabim bada boom! On rush on rush! Ça a duré 4 jours comme ça, de course à
gauche à droite, en haut en bas. Les provisions au Costco, ouff ! On a acheté pour
1000$ de bouffe … une de mes plus grosses épiceries personnelles à vie!

Il nous reste encore quelques trucs à faire avant notre départ mais rien de
trop compliqué. Installer des portes pour tous les nouveaux trous à provisions,
construire et installer un rack pour notre annexe durant la traversée, un dernier
approvisionnement en légumes et truc frais et + lol ouin! pas trop compliqué, mais
quand même dans le «gros jus».

Vous croyez que vivre sur un bateau c’est le paradis? et que c’est la vie facile …hein?
Vous vous trompez totalement. Je crois que je n’ai jamais vu du monde rusher
comme ça non stop du matin au soir, même presque la nuit! En fait, bientôt ce sera
la nuit aussi pour notre traversée en plein océan.

Ca prend toute une organisation pour cette aventure, un mois en mer au beau milieu
de nulle part. Faut rien oublier, parce que le dépanneur va être loin en titi!
En fait, je n’aurai jamais été aussi loin d’un dépanneur de Chinois de ma vie. Mais qui
sait, peut-être qu’on va en croiser un flottant au beau milieu de nulle part.

Y a de la bouffe partout dans les murs, dans le plancher, sous mon lit, sous le four,
dans tous les petits coins possibles et inimaginables, même derrière la toilette dans
le mur! Capitaine Chris a même troué les murs du bateau pour ajouter de l’espace de rangement.

le rangement des truc en ziploc et sous vide ....


Ça fait 2 semaines que je suis sur le bateau et là, je peux dire que ça ressemble à un
bateau qui semble pas mal prêt à amarrer au large pour un long périple de près d’un
mois sans arrêt en pleine mer jour et nuit, 24 sur 24, 7 sur 7 …

voici une petite video que j'ai fais!


Where we are...

No comments:

Post a Comment