Monday, April 8, 2013

15 jours 2 semaines et 3 dimanches [French] - Day 15

Ca fait 15 jours 2 semaines et 3 dimanches.

On a plus de la moitié de fait. C?est officielle on peut plus rebrousser chemin. On est plus près de notre destination que de notre terre de départ. On a franchie la zone I.T.C.Z. (la zone de conversion inter tropical). Une zone plus ou moins hostile ou les vents du sud et du nord se rencontrent. C'est dans cette zone que tu peux te faire surprendre par des vents et des averses surprises et de tout directions (squall). Genre de zone ou il faut se watcher les arrières pour pas se faire arracher une voile ou briser de l'équipement. Genre de zone ou tu réveils le tout le monde (en plein jours) et que tu crie" calisse Chris! check le mure de pluies..." et qu'en 2 temps 3 mouvements tu réalises qu'un "squall" approche de derrière a 25 noeuds et que c'est pas le temps de se mettre les doigts dans le nez pour voir si la pèche est bonne.

Tu vois très bien le mure de pluie tropicale avancer a tout vitesse, l'aire deviens frais... 30 mètres, 20 mètres, 10 mètres et BOOM! Le ciel devient gris. Le vent se lève et se transforme en je me crisse bien de si t'es prête ou pas pour t'en foutre une...
Soudainement les voiles battes au vents, le bateau penche d'un coter et tout deviens mouiller. Tout ca en 45 secondes. Action réaction on enchaine les opérations. Chris et moi somme déjà en train de rouler le génois et on poursuit avec quelques corrections et ajustement... ouf!
échapper belle. That's the kind of action you were looking for hein! dit Chris avec un sourire au lèvre.
Surtout que moi aussi je dormais dans le cockpit au moment ou le squall approchait.
Ce n'était que le début...

A l'horizon on voyait bien que la journée n?était pas terminée et que tout ca allait recommencer. Un squall a gauche, un squall droite et un autre au loin. On était définitivement dans la zone surprise. A chaque fois qu'on apercevais de la pluies au loin on regardais sur notre encrant radar pour vérifier ca vitesse de déplacement, sa grosseur et ca distance. Chanceux comme on était ils passaient toujours près ou pas trop violent. On a même pris notre première douche d'eau douce en 2 semaines. Allez Hope sur le pont à la grande pluie tropicale. Tout va bien on as le sourire fendus j'jusqu?aux oreilles et on redeviens pénard. Le paysage est grandiose. Il y a des nuages tout autour de nous mais pas au dessus de nos tètes. On vois la pluie qui se décrocher des nuages par si par la. ca forme de grande zone grise foncer et les rayons de soleil qui plombent juste a cote.

4:30 pm ho! Il y a l'aire d'avoir un beau gros squall direction 7 heures. Chris ouvre le radar et vérifie. Pas trop le temps de vérifier quoi que se sois qu'il est déjà clairement sur notre trajectoire et pas mal gros. Il avance a vitesse de Chaval. Chris et moi se regardons avec un sourire et boom ! Le vent souffle déjà a tout allure, la pluie se met a tomber, la surface de l'eau s'aplatie et tout est gris...Anne marie se réveille et apparait dans le portique du cockpit avec un aire inquiète. Pas le temps de niaiser on met nos harnais de sécurité et enchainons les opérations. Anne marie prend le contrôle de la barre, Chris dirige les opérations et Hop! Au travail au plus sacrant ca souffle déjà trop pour nos voiles. Réduction du génois on tire pour l'enrouler mais ca coince a mis chemin. La voile est encore trop grande pour le squall "ca sonne comme saskwash" ca va pas bien la voile bat au grand vent on se met a 2 pour tirer sur le génois mais sa fonctionne pas c'est vraiment coincer. On commence à être nerveux. Ya plus vraiment de sourire dans nos visages mais il est pas trop tard. Je saute sur le pont pour aller voir la voile dans le feu de l?action. Les vagues m'éclabousse et me mouille jusqu?aux oreilles mais c'est chaud, c'est beau et ca fait du bien un peux d'action dans nos vie.
Chris continue de tirer, Annie l'aide et vlan, craque! shlaque! ... le génois se déroule subitement au grand complet. La voile bat au grand vent et se secoue à en être inquiétant. Chris vient me rejoindre et on décide de abaisser le tout et de décrocher la voile pour la sécuriser sur le pont. Par la suite on réduit la grande voile et on retourne au cockpit. ouff ! ca va mieux. Mais il y a quand même une pièce de briser.
le tout s'est finalement calmer après quelques minutes et notre première expérience de squall is check on the liste.

Si longtemps sur l'eau! ca fait trembler les plus innocents. Ca me donne des frissons. Je me trouve presque étrange d'aimer t'en mon tripe.
Mais c'est ce que j'avais besoin pour remettre les pendules a l'heure. Je pense, j'écris, j'observe, je dores, j'apprends, je découvre, je ressent et j'avance encore un peux plus loin ...

No comments:

Post a Comment