Tuesday, April 2, 2013

Black Night - Jours 9 [French]

C'est la nuit, il fait noir. Mais vraiment noir. On as peine a voir le ligne de l'horizon. Il n y a pas de lune, pas d'étoiles que le noir profond de l'océan et un gris foncer des nuages qui couvre le ciel, pas de reflet dans l'eau, pas de couleurs nul part. Que du rouge a l'intérieur du bateau. Rouge infra rouge pour garder notre vision de nuit en cas où on en aurait besoin si on croise un autre bateau.

Le vent souffle a plus de 20 25 noeuds, les vagues sont très bonnes et tout ca nous fais avancer a plus de 7 noeuds. On surf les vagues et le bateau me fait penser a un petit canard dans une baignoire au point que ca commence a être inconfortable. Le génois est un peut trop grand pour la navigation de nuit. Donc on enchaine les manoeuvres pour ajuster le tout et On retourne la grande voile pour corriger notre direction. Après l'action, on retourne à nos occupations. Le tout reprend sa normal mais les vagues et le vent sont toujours présents.

Je suis sur le premier chiffre de nuit entre 9 et minuit. Chris et Anne Marie s'occupent et moi j'observe et écoute. Il y a des bruits de partout, les vagues a leur tempos, des craquements de partout, des mures, du plafond, des portes, des trucs ranger dans les armoires qui se cogne les un contre les autres, l'élise du bateau qui ronronne quand on dépasse 7 noeuds en surfant les vagues . Il y a toujours un truc qui tombe de nul part. j'ai même reçus des bananes sur les couilles et Anne Marie reçus le hamac des fruit sur la gueule.

Ya toujours un muscle, sur toi, qui travail pour te garder en position. Même coucher ca n'arrête pas. T'as la tête qui bouge tout seul de gauche à droite, le bassin qui grouille, une jambe pour stabiliser le tout, l'estomac qui cherche à faire descendre ton souper. Mais la motion du bateau qui veut tout remonter sans cesses. Ma tête tourne un peut. J'ai comme une ivresse légère mais pas de mal de coeur a en vomir. C'est un combat constant et la seule solution possible c'est d'accepter le tout et le vivre a 100% pour que tout ca devienne un souvenir inoubliable.

A suivre...

No comments:

Post a Comment